Site à but non lucratif, ZIGetZAG.info vous présente des producteurs alsaciens qui développent une offre de produits et services réellement responsables, garantis par une charte éthique.

5 bonnes résolutions pour devenir un consommateur plus responsable !

C’est bien connu, le mois de septembre est propice aux bonnes résolutions. Comme pour le 1er janvier, on remet les compteurs à zéro et on s’accorde une nouvelle occasion de repartir sur de bonnes bases ! Plutôt que de s’inscrire dans une salle de sport où l’on ne mettra plus les pieds au bout de 3 semaines mois ou de faire un régime drastique qui nous fera craquer à la première occasion, sur la première barre de chocolat venue, pourquoi ne pas prendre au quotidien des habitudes plus responsables, plus écologiques, plus éthiques ? En se fixant ainsi des objectifs réalisables, mesurables et très motivants ! Voici 5 pistes pour vous y aider ;-)
 
  1. Je réduis mes déchets

Poubelle, Garbage, Seau, Vert, Poubelles
Chaque année, les Français produisent 590 kg de déchets par personne, c’est deux fois plus qu’en 1975.*
 
Il y a d’une part le gaspillage alimentaire : selon l’Ademe, il représente 29 kilos par an et par Français (dont 7 kilos d’aliments encore emballés!).
D'autre part, la grande prédominance du plastique dans nos vies (qui n’est pas si fantastique...). La Fondation Nicolas Hulot estime qu’à ce rythme, en 2050, le poids des déchets marins sera plus important que celui de tous poissons dans les océans !
 
Il y a donc urgence et chacun peut agir à son niveau : privilégier les matériaux recyclés et recyclables, les matériaux durables (verre, bois, inox...) certes plus cher à l’achat mais que l’on peut garder à vie ! Éviter les emballages superflus et, quand c’est possible, les emballages tout court (achats en vrac). Trier correctement ses déchets (les consignes sont plus lisibles sur les emballages et il est possible de trouver en mairie ou sur le site Internet de sa commune les consignes de tri sélectif).
 
--
* Source : ADEME
 
  1. Je consomme davantage bio et local

Protection De L'Environnement
On nous dit très souvent que la bio, c’est (trop) cher. Mais qu’y a-t-il derrière un prix ? Qu’est-ce qu’un juste prix ? Mais la question pourrait se poser autrement : pourquoi certains produits industriels sont si peu chers au final ? Il faut savoir que la certification a un coût, que les producteurs en agriculture biologique ont un rendement inférieur à celui des industriels, qu’ils emploient plus de main d’œuvre (en remplacement des traitements chimiques) et qu’ils sont davantage soumis aux aléas climatiques et à la saisonnalité.
Mais ce qui compte, c'est que ce mode de production est plus respectueux de l’environnement et de la santé : les produits issus de l’agriculture biologique contiennent moins de pesticides et moins de métaux lourds.
 
L’idéal est de consommer des produits bios locaux. Plutôt que d’acheter des fraises bios d’Espagne, privilégiez le producteur de votre territoire. Vous contribuerez ainsi à l’économie locale et donc à l’emploi. Et enfin, cela sera plus économique d'acheter des produits bruts à cuisiner soi-même plutôt que des produits transformés qui sont, en effet, bien plus chers...
 
Plus d’informations à ce sujet sur le site de l’OPABA : Pourquoi manger bio ?
 
  1. Je répare et recycle mes objets

Free stock photo of wood, art, space, desk
Avant de jeter votre grille-pain ou votre sèche-cheveux à la déchetterie, tournez-vous vers les repair café où des bénévoles vous aideront à les réparer. Ça ne vous coûtera qu’un peu de votre temps mais vous aurez économisé quelques euros, supprimer un déchet potentiel et peut être fait de belles rencontres ! Bon et si vraiment on ne peut plus rien pour votre appareil, n’oubliez pas l’achat d’occasion (on en parle juste après).
Pour les vélos, vous pouvez participer aux ateliers d'autoréparation de l'association Vélostation.
 
Les objets peuvent aussi voir leur usage détourné (un T-shirt en sac, des bouteilles en pot de fleurs, des tiroirs en étagères, une baignoire en canapé, une passoire en abat-jour, bref tout ce que vous voulez...)
 
On peut aussi acheter des objets éco-conçus ou privilégier la création artistique locale. Cela peut même faire des cadeaux très originaux ! Filez du côté de chez Libre Objet, ADESION l'atelier du Beau ou la Vitrine par exemple !
 
  1. J’achète d’occasion dès que possible

Man in Bus
Il doit exister à ce jour suffisamment de vêtements, de meubles, de livres, d’objets divers pour équiper chaque foyer pendant des décennies ! Avant de vous tourner vers du neuf à prix d’or, tourner vous vers les associations qui donnent une seconde vie aux objets, vous permettant de réduire votre empreinte carbone tout en faisant des économies ! Et cela permet aussi de contribuer à l’essor d’acteurs de l’économie sociale et solidaire.
  • Pour les meubles : Emmaüs, ADESION l'atelier du Beau,
  • Pour les vêtements : Emmaüs, Le Relais Est via ses boutiques Ding Fring et la friperie solidaire de Strasbourg Le Leopard, VETIS
  • Pour l’électroménager : Envie (appareils réparés, révisés, garantis 1 an), Humanis informatique et Desclicks pour le matériel informatique
  • Pour les vélos : Trouvez votre bonheur chez Emmaüs (encore !) ou aux bourses aux vélos de Vélostation
  • Pour les jouets et livres pour enfant : Emmaüs (toujours), Carijou
Découvrez les communautés Emmaüs Mundo', Scherwiller et Cernay
 
  1. J’apprends à connaître les acteurs de l’Économie sociale et solidaire (ESS)

Free stock photo of hands, love, heart, summer
Tout au long de l’année, de nombreux événements ont lieu en Alsace pour promouvoir l’ESS et l’achat responsable. Nous vous en faisons part régulièrement et les prochaines semaines seront propices aux découvertes dans les différents domaines précités. De quoi faciliter la mise en pratiques de vos nouvelles bonnes résolutions ;-)
À vos agendas !
 
Les mercredis 6, 13 et 20 septembre : marché Paysan aux SHEDS
Animations et dégustations pendant le marché paysan, de 17h à 19h (Kingersheim).
 
12 septembre : Broc and Bike
Une journée dédiée au vélo et à la brocante, organisée à Strasbourg par Vélostation
 
16 septembre : Braderie le Relais Est
Grande braderie du Relais Est à Wittenheim : vêtements, chaussures, linge de maison... à petits prix !
 
16 septembre : présentation des activités du REZO!
Pour se former réciproquement, apprendre et transmettre
de 12h à 13h au CSC Porte du Miroir (Mulhouse)
 
16 et 17 septembre : WE à la COOP
Un Village à la COOP en 2019, dernier week-end avant travaux !
Sur le site de la COOP à Strasbourg (quartier des Deux rives), KaléidosCOOP est un projet de tiers-lieu transfrontalier de coopération ouvert à tous pour travailler, entreprendre et consommer autrement. À l’occasion de la 2e édition du Street Bouche Festival, le public pourra découvrir les lieux dans l’espace « COOP 2019 ». Au programme : Ateliers créatifs, installations artistiques, marché solidaire, salon en plein air et bien plus encore !
 
Du 16 au 24 septembre : Bio et local c’est l’idéal
Des rendez-vous avec les producteurs bios près de chez vous ! Organisé par l’OPABA
 
 
°°°saut dans le temps°°°
 
Du 24 novembre au 24 décembre : Marché OFF de Noël
Pour sa deuxième édition, le Marché OFF fera à nouveau la part belle aux initiatives solidaires et à la production locale et socialement responsable. Organisé par La CRESS Alsace, en partenariat avec la Chambre de Consommation d’Alsace, via la plateforme ZIGetZAG.info, et la Ville de Strasbourg, ce Marché sera un lieu convivial, avec des abris atypiques, des offres d’acteurs pour des cadeaux originaux qui ont du sens et des animations. (Plus d'infos à venir bientôt).