Site à but non lucratif, ZIGetZAG.info vous présente des producteurs alsaciens qui développent une offre de produits et services réellement responsables, garantis par une charte éthique.

Les Français et la finance responsable

Du 26 septembre au 4 octobre se tient la « Semaine de la finance responsable », placée depuis cinq ans sous le haut patronage du Ministère de la Transition écologique et solidaire et, sous celui du Ministère de l’Économie et des Finances. Cette année, la thématique est dédiée à la biodiversité. Cette opération est l'occasion de faire découvrir les différentes formes d'ISR (Investissements socialement responsables, c'est-à-dire qui visent des impacts positifs environnementaux, sociaux et qui prennent en compte les enjeux du développement durable) et de se pencher sur l'intérêt des Français pour cette question.

La 10e enquête réalisée par Ifop pour l’agence internationale de recherche et services ESG (Environnement, Social et Gouvernance) et le FIR (Le Forum pour l’Investissement Responsable) révèle un intérêt certain des sondés pour la finance responsable. Sur un échantillon de 1 006 Français interrogés, 82 % détiennent au moins un produit financier. Parmi eux, 60 % déclarent accorder une place importante aux impacts environnementaux et sociaux dans leurs décisions de placements, une tendance stable par rapport à 2018.

Mais malgré cet intérêt de plus en plus marqué, peu de Français se tournent en réalité vers ce type de produit financier. Seuls 5 % ont déjà investi dans un fonds ISR. Le sujet est encore très mal connu. D'ailleurs, 61 % des personnes interrogées par l'Ifop déclarent n’avoir jamais entendu parler de l’ISR avant cette enquête. Les établissements financiers seraient peu enclins à communiquer sur ces produits : 6 % seulement des répondants déclarent s’être vus proposer un ISR par leurs conseillers.

En parallèle, le 22 septembre dernier, 130 établissements bancaires de 46 pays au total ont signé une charte* de principes pour « une banque responsable » à l'occasion de l'assemblée générale des Nations unies réunie à New York. L'objectif est d'inciter les banques à améliorer leurs pratiques et aligner leurs stratégies sur les objectifs de développement durable des Nations unies et de l'accord de Paris sur le climat, signé en 2015.

*Accès à la charte (en anglais)